Walter Mafli

« Aquarelle, craie, dessin, gravure, huile, plume, monotype, quelle que soit la technique, Walter Mafli a représenté, magnifié, interprété - voire réinventé - toutes les saisons, tous les thèmes (excepté celui des villes auxquelles il préfère les villages), des plus campagnards aux plus montagnards, des plus féminins aux plus félins ; ce qui ne l'empêche pas de répéter que "la vraie peinture, ce n'est que la couleur, pas le sujet".

Subtilement rythmée, équilibrée avec précision, avec juste ce qu'il faut de tension, au-delà de sa musicalité et de sa sonorité, la peinture de Mafli a encore ceci de singulier qu'elle (nous) donne de l'espace. "Ouverte", elle offre de l'étendue, respire, pulse - encore du rythme ! Peinture d'envergure.

Le maître des pinceaux l'explique à sa manière, comme si cela était si facile : "Je suis un sportif qui se promène dans la nature". En spécialiste des nuances, il précise néanmoins : "Chaque tableau est tout de même un problème. Il faut le construire; mais quand je peins, j'oublie tout. Je suis heureux au boulot." 

Extraits de "Les couleurs de la vertu, ou de l'authenticité de la diversité" par Jef Gianadda

press to zoom
press to zoom
IMG_9224
press to zoom
IMG_9233
press to zoom
1/1