Yohei Nishimura

Entropie relative de la matière.

 

Les oeuvres de Yohei Nishimura apparaissent comme tranquilles et fragiles. Mais un regard plus prononcé nous révèle la constitution étrangement tumultueuse de leur matière.

”Entropie” signifie transformation et dans sa définition caractérise «le degré de désorganisation, ou d’imprédictibilité, du contenu en information d’un système». Lorsque Yohei Nishimura intervient sur ses livres, ou objets divers, il nous montre la relativité de notre mémoire universelle.

C’est un jeu d’équilibre et de contemplation de la matière physique à la limite de la transformation et de la conservation.

Artiste sculpteur, il est aussi considéré dans le monde de la céramique contemporaine car, en japonais, le terme générique de Yakimono, signifie à la fois objets céramiques, mais aussi littéralement «choses cuites».

Son approche de la cuisson et la répétition de cette technique lui ont permis de maitriser les changements moléculaires et de les guider, tout en laissant une part de liberté dans la façon avec laquelle les formes vont se former à l’intérieur du four. Nous pouvons facilement imaginer qu’un livre cuit à plus de 1'200 degrés va se réduire en cendres, se volatiliser.

Vous découvrirez avec surprise la transformation que subit la matière, qu’elle soit noble ou destinée à l’oubli.

Dans ses livres non cuits, qui forment une autre facette de sa création, Yohei Nishimura nous emmène dans un univers empreint de philosophie et de réflexion face à notre oubli de la substance physique au profit d’une réalité plus virtuelle.

"Joy", 30x32x1.5cm, 2021, plastic bottle - lead
press to zoom
Casa Moderna, 27.3x21.6x11.6cm, 2021
press to zoom
"Ancien Egypt", 23.0x17.4x11.2cm, 2021, book
press to zoom
"A plastic bottle", 32x40cm, 2021, plastic bottle - lead
press to zoom
1/1